lundi 26 novembre 2007

la ronde des formes: parallèles horizontales...


les deux fils parallèles...

j'ai un amour fou pour ces deux là...il y a deux ans quand j'ai enfin pu me resservir de mon épaule gauche, les gens me demandaient: "vous devez être contente d'avoir une épaule neuve, vous allez pouvoir en faire des choses..." et moi je me réjouissais , car j'allais enfin refaire ce que j'aime par dessus tout, étendre mon linge dehors...et la nuit...c'est un plaisir incroyablement égoïste...toute seule dans le vent, avec la bassine de linge fraîchement lavé qui sent bon, les épingles à linge de couleur...d'autres soirs je ramasse...ce soir-là il commençait même à pleuvoir, voyez les gouttes...une de mes voisines originaire du Portugal, me disait, "ne faîtes pas ça , c'est la pleine lune, cette chemise rendra fou votre mari...et la lune décolore."..eh oui...mais...


le linge sèché dehors n'est jamais pareil...il est doux à la peau...

je me souviens aussi d' un jour d'été 76, avoir étendu sur les fils les tissus teints et comme il ne restait plus de place avoir posé sur les branches du sapin de la cour où j' habitais alors les écheveaux de laine devenus multicolores...avec Marie, Claire et Julie nous avions fait la ronde en chantant "Mon beau sapin"...


Si j'étais photographe habile je ferais une expo sur les fils à linge...les lessives ont tant à nous raconter...vêtements rapiécés, culottes affriolantes, bas de grand-mères, linges délicats, langes ou deuils...c'est très indiscret un fil à linge...


Les fils parallèles me rappellent aussi un conte sud-africain, particulièrement beau, fort et dramatique...légère Pixabeille n'est pas faite pour cette histoire...mais si vous le désirez, Loumé l'ancienne va vous le lire...


~~*~~


Et voilà ...la ronde de cette semaine continue...

Vous qui venez de chez Ju-Lycrea, vous pouvez maintenant aller chez Françoise...

Bonne route...

21 commentaires:

Lyse a dit…

Tes fils à linge nous emmènent vers une belle balade poétique et de belles histoires. J'ai pris beaucoup de plaisir ce matin à te lire. Me voilà réconciliée avec les fils, les pinces à linge. Non, je plaisante, j'ai toujours trouvé beaucoup de charme à étendre du linge dehors et qui sent bon! C'est vrai que le linge séché est doux à la peau et a un parfum inégalable
Merci à toi et gros bisous.

A VOS COULEURS a dit…

Une histoire contée de belle manière, c'est vrai que les cordes à linges ont des choses à raconter. Belle idée que cette proposition d'expo... pourquoi pas ?

Sabine Musole Anibal a dit…

Bravo !!!
L'histoire, l'idée, les anecdotes... Tout est ... Bra-vo !!!

Francoise a dit…

très beau texte qui te raconte paisible ...
je suis d'accord avec toi : l'étandage du ligne qui sèche peut nous en apprendre beaucoup sur celui qui a étendu le linge et ceux qui portent ce linge ...
belle journée à toi

scrapseverine a dit…

très belle histoire et un bon moment passé chez toi ... merci

Ju-lycrea a dit…

Voilà ce que je rêve de pouvoir faire...etant en appartement cela mé difficille..mais quand je peux je cours chez ma maman pour étendre mes draps sur les fils en haut du jardin!!
Merci encore une fois ton article est bien mené!
Biz
Ju-lycrea

cici a dit…

Joli, fallait y penser... chez moi il pleut tant que je n'aurais pas été de ce côté ci

verofleuri a dit…

MDR Pourquoi tu n'as pas mis tes culottes "SEXY "lol excuse moi mes humours !!
bonne idee et jolie photo !!!

verofleuri a dit…

MDR MME PAISIBLE

Franny a dit…

jolie photo c'est vrai que le linge séché dehors au grand air est un ravissement pour les sens
merci

Anonyme a dit…

Ben vi ! Il y en aurait des choses � dire sur les fils � linge !!!!�a doit bien exister un bouquin l� dessus, non ?
Quand j'ai achet� ma maison, il y avait "un fil � culottes" ( c'est comme �a qu'elle disait la mamie qui m'a vendu la maison!); dans un endroit planqu� elle �tendait ses cutottes ...
L'autre jour, avec les "gamines" du boulot, je racontais le temps o� tous les 28 jours, on pouvait savoir , en zieutant vers le fil � linge, si "la petite graine "avait germ� dans le ventre des dames ...

J'ai des photos des lessives � "doudous" , pendus par les oreilles, trompes,queues ...haha !
Merci de m'�voquer tous ces bons souvenirs !
La tortue

Lilith a dit…

j'aime beaucoup ta poésie!
mais le probleme avec le linge c'est qu'il faut le repasser :p
bisous
Lilith

sandrine a dit…

tu marches aussi pieds nus dans la rosée les nuits de pleine lune?
fais attention au loup garou!

tchou a dit…

merci pour ce super moment, que de belles choses tu nous racontes!!!bisous

tchou a dit…

merci pour ce super moment, que de belles choses tu nous racontes!!!bisous

manue54 a dit…

t'es trop douée pour l'ecriture, on est vite embarquée !!!!!! quelle plaisir
un énorme merci

Paper (Acid Free) a dit…

Pourquoi ta lessive est elle si poétique et la mienne si prosaïque ?
t es trop forte

pat a dit…

Que de poésie dans cette ronde !!!!! un autre regard désormais sur la corde à linge, merci!!
pat

MinnieM a dit…

Tu sais mettre de la poésie dans les gestes les plus simples ! merci pour cette petite balade !!

mouche a dit…

j'ai un peut le meme rapport ue toi...
je suis en appart mais quand je suis chez mon pere, je me fait une joie d'aller étendre le linge dehaors, j adore ça

rafy a dit…

j'aime cp ton histoire, ta photo, c'est plein de poésie...merci

linkwithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...